Connaissez-vous les conditions pour envisager les relais oraux?

Quizz
Connaissez-vous les conditions pour envisager les relais oraux?

Parmi les affirmations suivantes concernant les conditions nécessaires pour envisager un relai oral de l’antibiotique, lesquelles sont correctes?

3 réponses

L’absence d’une altération du transit digestif (vomissements, diarrhées) doit être vérifiée.

vrai: La biodisponibilité de l'antibiotique peut être altérée par des troubles de l'absorption digestive.

Il n’y a aucune infection qui ne puisse être traitée par voie orale si l’évolution est favorable.

faux: Certaines infections difficiles à traiter telles des infections endovasculaires ou osseuses nécessitent une durée minimale d'antibiotique iv (hautes doses).

Une évolution clinique favorable, incluant l'absence de fièvre depuis 24-48h, fait partie des conditions à remplir pour envisager la voie orale.

vrai: Néanmoins, pour certaines infections comme les pyélonéphrites, le relai oral peut être envisagé très rapidement, dès la 2ème dose, si l'antibiotique utilisé a une bonne disponibilité orale et pénétration tissulaire.

L'absence de foyer profond non contrôlé.

vrai: La persistance d'une charge bactérienne élevée (si abcès profond non drainé ou matériel prothétique infecté) constitue, de manière générale, une contre-indication à un relai oral (concentrations antibiotiques plus faibles), du fait du risque d'inefficacité et de sélection de bactéries résistantes à l'antibiotique administré.

Commentaires