Découvrez les résultats du 11ème mois d'intervention!

Actualités de l’étude
Découvrez les résultats du 11ème mois d'intervention!

Penser aux relais à la voie orale

En ce début 2019, nos interventions se poursuivent dans 7 services (3 unités de médecine interne, 2 unités de chirurgie et 2 services de soins intensifs adulte) des 4 hôpitaux suivants:

  1. Hôpital de Pourtalès à Neuchâtel
  2. Hôpital de Morges
  3. Hôpital de Nyon
  4. Hôpital d'Yverdon-les-Bains

Le bilan:

  • 927 dossiers de patients hospitalisés dans les unités du groupe intervention ont été passés en revue
  • 142/927 (15%) patients recevaient un antibiotique ciblé par notre étude le jour de notre intervention (41% C3G, 25% pipéracilline-tazobactam, 18% quinolones, 12% carbapénèmes et 4% C4G-C5G)
  • 24/142 (17%) ont bénéficié d'une ou plusieurs propositions d'optimisation 

Les propositions transmises:

  • 10 arrêts de traitement (antibiotiques plus nécessaires le jour de l'intervention, dont 3 traitements non indiqués)
  • 6 relais par la voie orale
  • 3 désescalades
  • 3 adaptations du spectre antibiotique (non adapté aux résultats de la microbiologie)
  • 2 adaptations de dosage
  • 1 changement dans la date d'arrêt présumée (raccourcissement de la durée de traitement prévue)

Si les durées de traitement restent au coeur de nos discussions, le relai du traitement à la voie orale est une proposition fréquemment émise durant ce mois d'intervention.

En effet, cette dernière devrait être évaluée systématiquement lors de la visite médicale. En l'absence de complication ou de facteurs de risque, elle peut être envisagée même précocément pour certains types d'infections (ex: pyélonéphrites), par l'utilisation d'un antibiotique adéquat, c'est à dire adapté aux résultats microbiologiques ou recommandés en traitement empirique et présentant une bonne biodisponibilité orale ainsi qu'une pénétration tissulaire optimale pour le foyer traité.

Rendez-vous au mois prochain pour un nouveau bilan!

Commentaires